À propos de nous

Notre histoire. Prenez un moment ……

« Comment avez-vous atterri ici ? » Peut-être l’une des questions les plus fréquemment posées depuis que nous vivons ici. La réponse peut être simple et un peu cliché, ou raconter une histoire complète.

D’abord le cliché.

Pendant des années, nous avons été charmés par le sud de la France : climat agréable, beaux paysages, pays agréable, bonne nourriture. Pendant nos vacances dans ce beau pays, nous avons souvent rêvé de notre propre endroit français sous le soleil.

On nous rappelle l’inévitable La Douce France. Tant pis pour les clichés.

Lydia et Guus - Le Miracle - Cévennes

Mais l’histoire est plus complexe. 

Bien sûr, nous étions charmés par la France ensoleillée et nous avons souvent rêvé d’une si belle maison dans le sud. Mais pour le faire vraiment ? Il a fallu plus que ça.

Nous rêvions tous les trois d’une telle maison de vacances en France ; notre fils Djim rêvait aussi. La pratique était encore assez difficile, car Djim était en fauteuil roulant, et ces vieilles maisons françaises ne sont pas vraiment construites pour cela.

Par une journée ensoleillée de mai 2013, nous avons visité une ancienne mas dans les Cévennes avec Djim. « Allez jeter un coup d’œil là-bas », nous a-t-on dit. « Peut-être que c’est ce que tu cherches ». Nous nous sommes retrouvés dans une ruine. Mais nous avons osé, et Djim était aussi très enthousiaste. La ruine a été transformée en la maison de vacances de nos rêves, accessible aux fauteuils roulants également. Djim a profité de la belle maison qui a été achevée en 2014. Malheureusement, elle a duré beaucoup trop peu de temps ; il est décédé en 2015.

Djim Keijzer

Inutile de dire que cela a bouleversé nos vies. Il faut parfois des éboulements pour oser sauter de l’autre côté. Il fallait passer à autre chose et puis un si bel endroit ensoleillé dans la nature, c’est un peu comme un pommade pour l’âme. Nous avons « sauté » ici en 2016 pour commencer à vivre ici.

Nous avons baptisé ce bel endroit du nom du miracle que nous espérions avec Djim, d’après une chanson de Guy Béart « Le Miracle Vient de Partout ».

En souvenir de notre beau fils Djim, qui adorait être ici.

Lydia & Guus